Google Wallet tourne à perte mais permet de récupérer les infos des utilisateurs

Google Wallet tourne à perte mais permet de récupérer les infos des utilisateurs

En 2011, Google annonçait que son appli Google Wallet allait révolutionner nos habitudes d’achat en permettant les achats via les téléphones. Mais beaucoup trop de vendeurs supportaient la technologie et bon nombre d’utilisateurs s’inquiétaient de transformer leur smartphone en carte de crédit. L’appli a été téléchargée 10 millions de fois sur le Play Store, mais ça reste peu si l’on se base sur le nombre d’utilisateurs d’Android.

Des informations à prix d’or…

D’après un rapport de Bloomberg BusinessWeek, Google aurait déjà perdu quelques 300 millions de dollars rien que dans l’acquisition de startups liées au paiement numérique pour aider à développer l’appli.

Selon eux, l’objectif de Google n’était pas de gagner de l’argent, mais plutôt de collecter des données sur les habitudes des consommateurs pour ensuite mieux cibler les pubs qui leurs sont destinées. Osama Bedier, qui a récemment quitté le projet, affirme que Google doit payer des taxes tellement élevées aux sociétés de cartes de crédit qu’il perd de l’argent sur chaque transaction effectuée par les utilisateurs.

… À défaut d’un succès commercial

Google ne se prononce pas sur le montant de l’investissement initialement engagé, mais plusieurs sources disent que la société a levé le pied sur le projet. Ils se demanderaient même s’ils doivent annuler ou non le projet de carte de crédit de Google Wallet. Osama Bedier dit que cela change considérablement la façon dont Google Wallet est censé fonctionner. À l’origine, il n’y avait aucune limite pour le développement de Google Wallet.

Pourtant, Nate Tyler, un porte-parole de chez Google rapporte que Google va plus en avant sur Google Wallet : « Les paiements représentent une grande part du quotidien des gens, et nous nous sommes engagés à les simplifier pour tout le monde. »

Et avec peu de soutien de la part des opérateurs

L’un des plus grands problèmes de Google Wallet est le manque de soutien des opérateurs télécoms. Sprint est le seul opérateur important qui le soutienne aux États-Unis. AT&T, T-Mobile et Verizon ont, de leur côté, bloqué le téléchargement sur leurs appareils de l’application depuis le Play Store, et se sont réunis pour développer leur propre solution de paiement appelée Isis.

Jason Gardner, le PDG de Marqeta, une startup de carte de fidélité et de carte de paiement pré-payée, affirme que Google n’a pas l’intention de laisser tomber le Wallet compte tenu de la quantité d’infos que ça a permis de récolter. « La quantité d’informations au point de vente est tellement importante qu’ils ne vont certainement pas jeter l’éponge », dit-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Androidra sur Facebook